Coup de cœur : Paul Klee au Centre Georges Pompidou (jusqu’au 1er aout 2016)

Paul Klee

L’exposition s’intitule : « l’ironie à l’œuvre ». Parmi les quelques  230 œuvres présentées, de nombreux dessins ou caricatures.
Klee, avec un esprit frondeur, semble vouloir dénoncer les dogmes et les normes.
Son inventivité est saisissante! Il n’y a pas deux œuvres similaires!
L’exposition commence sur une citation de Pierre Boulez.
Paul Klee a un grand talent de violoniste. Il connait  Schönberg,  Stravinsky, Serkin, Hindemith (lui-même peintre).
Il écrit dans son journal en 1901 : « il n’y a qu’avec la musique que j’ai toujours été en bons termes ».
Mais être un excellent musicien ne veut pas dire être un novateur. Il se tourne donc vers la peinture dans laquelle il ouvre la plupart des portes du futur.
Comment se transposent ses qualités musicales?
Par une extrême délicatesse de touche, de couleur, de forme.
Citons une œuvre, parmi tant d’autres admirées : Alter Klang  (sonorité ancienne).
Certains compositeurs ont insisté sur le fait  que leurs idées, leurs compositions étaient imprégnées des tableaux de Klee comme Zimmermann, John Cage, Mauricio Kagel…
Klee a ouvert à l’imagination de vastes horizons.
Douceur et fraicheur dans un monde qui en a bien besoin…

Bernadette Junillon/Scoarnec

 

Publicités